regnéville sur mer

 

Maritime, historique, envoûtante... Venez vous perdre à Regnéville…


La commune de Regnéville sur Mer compte quelque 800 habitants. Elle est composée de trois villages,

 

Regnéville, Grimouville et Urville, et de nombreux hameaux, bordés par la Sienne et son estuaire.


Le nom "Regnéville" se compose du suffixe "-ville" qui signifie "domaine de" et du radical "Regné-",


empreinte du nom nordique primitif du premier propriétaire des lieux.


Il y a bien longtemps, Regnéville était peuplée par les "Northmans" et des Drakkars occupaient le rivage.



Il était une fois un port...Un port d'échouage



Quand on regarde le paisible port de Regnéville, on a du mal à croire qu'il a connu une activité intense.


Pensez ! des anglais, des flamands, des écossais, des espagnols… ont échoué sur le sable regnévillais.


"Echoué" car Regnéville est un port d'échouage. Il y a quelques siècles, les bateaux y arrivaient à marée

 

haute,  chargeaient ou déchargeaient à marée basse, puis quittaient le port lorsque la mer était de retour.


Pour le navigateur, l'échouage y était facile car il n'y a aucun rocher risquant d'abîmer l'embarcation.

 

 

Du commerce à la plaisance

Pêche à Terre Neuve, importations et exportations diverses, ont animé le port de Regnéville


sur Mer. Mais l'augmentation du tonnage des navires, la traction à vapeur, le développement de la


chaux et des ciments industriels et le dépeuplement auront raison de la vocation commerciale du port.


Aujourd'hui, comme on peut le voir en flânant et en regardant l'estuaire, le port est plaisancier.



Marins, attention !

Aujourd'hui comme hier, l'arrivée au port de Regnéville sur Mer est délicate. Le tirant d'eau est faible, le

 

courant capricieux et les bancs de sable traîtres. Ainsi, dès 1322, le Bailli du Cotentin écrivait "les plus

 

fortes nefs devaient pour s'y rendre s'alléger à la hauteur des îles Chausey."



Chapeau le château ! Spectateur de l'histoire

Le touriste de passage à Regnéville sur Mer remarquera un vieux donjon semblant regarder vers la mer.


C'est le château de Regnéville, dont la construction aurait eu lieu au XIème siècle.

Charles "Le Mauvais"

Avant le début du XIVème siècle, Charles dit "Le Mauvais", Roi de Navarre, hérite d'immenses


possessions en Normandie, dont le château et le fief de Regnéville. Lorsque la guerre de Cent ans


arrive et qu'en 1346 le Roi d'Angleterre envahit le Cotentin, Charles Le Mauvais s'allie avec les anglais.


Quand ces derniers renoncent à l'invasion de la Normandie, celui-ci se retrouve seul face à Charles V,


roi de France. Une guerre civile s'engage entre les deux camps et Charles Le Mauvais résiste si bien en


s'appuyant sur ses châteaux normands qu'une paix est finalement négociée.

Les anglais

Le château est ensuite renforcé par le maître des lieux, le capitaine Gomès Laurens, un navarrais espagnol.


En 1378, le Roi de France décide d'anéantir Charles Le Mauvais. Il y parvient et décide de faire détruire


16 châteaux dans le Cotentin. 6 sont conservés, dont celui de Regnéville, car le Roi veut garder armés les


places stratégiques, situées aux "frontières" de l'Angleterre.

Mais en 1418, les anglais reviennent et le Duc de Glocester enlève le château. En 1420, la garnison


anglaise à Regnéville compte une cinquantaine d'hommes dont 6 hommes d'armes et 14 archers, nombre


important pour l'époque. En 1449, le Conétable de Richemont, avec l'armée du Duc de Bretagne,

 

reconquiert le Cotentin. Au château de Regnéville, la bataille a été féroce et le château fortement

 

endommagé.

Richelieu


Mais le coup de grâce vient plus tard. Le 31 juillet 1626, Richelieu prend la décision de raser toute


fortification sans importance pour le Royaume. 16 ans plus tard, c'est au tour de la forteresse de


Regnéville : le donjon est rempli de poudre, l'explosion est violente, des pierres sont projetées à


des lieues à la ronde. Le château est détruit.

 

 

 

Des paysages somptueux. Une invitation à flâner.

Regnéville sur Mer, c'est une commune composée de trois villages : Regnéville, Grimouville et Urville.


Entre ces villages et les hameaux qui les jalonnent, les chemins et les petites routes sont propices à


la balade à pied ou à bicyclette. Les points de vue sont superbes. Sur les hauteurs, vous apercevez


Chausey à l'Ouest et le Coutançais à l'Est.



Les prés salés

Regnéville sur Mer est l'un des fiefs du mouton de pré salé qui donne une viande succulente


fort appréciée des gourmets. En vous promenant, vous pourrez apercevoir les moutons sur les herbus.


 

Des animations toute l'année !!! Tout pour se distraire et apprendre

Regnéville sur Mer propose un large éventail d'activités et d'animations grâce à un tissu associatif


riche. Le patrimoine local permet aussi de faire connaissance avec le passé de cet ancien port


d'échouage qui participait au commerce de la pierre à chaux. Outre le château, la visite du


Musée du Rey et de ses fours à chaux s'impose : c'est l'occasion de connaître l'histoire du port


de Regnéville et des fours à chaux présents dans les communes du canton.



L'église Notre-Dame
        
L’église Notre-Dame de Régnéville, possède un clocher que l’on peut qualifier de plus normand avec


4 pinacles en formes de fillettes coutançaises, il est daté du 13ème siècle, sur lequel  reposait une flèche,


tombée à une date inconnue. L’église abrite une statuaire  importante (11 statues) classée MH, datée et

 

étalée du  14ème au  17ème siècle, ainsi que le témoignage vivant de la foi des marins, grâce un ex-voto,

 

pendant au milieu de l'édifice.