montchaton

 

Montchaton, un panorama unique

 

En arrivant du Nord Cotentin par la route dite "touristique" ou D 650, vous ne pouvez pas la rater. Elle, c'est

 

l'église de Montchaton. En arrivant au Pont de la Roque, vous pouvez la voir trônant sur la colline,

 

surplombant la vallée de la Sienne.

 

 

Le Pont de la Roque est l'une des portes du canton de

 

Montmartin sur Mer.


Le premier pont de pierres remonte au 13ème siècle. En 1812,

 

deux arches cèdent. Un bac permet alors aux voyageurs de

 

traverser la Sienne. Le pont sera reconstruit quelques dizaines

 

d'années plus tard. Puis arrive 1944 : entre le 23 avril et le 30

 

juillet, les alliés tentent plusieurs fois de détruire l'ouvrage qui

 

est situé sur un passage stratégique.


En vain. C'est le 14 juin 1944 que 4 bombardiers de la Royal Air

 

Force réussissent cette mission.  Un pont plus moderne sera

 

construit plus tard à côté de l'ancien endommagé.

 


 

En effet, si vous séjournez à Montchaton, vous

 

devez vous rendre au "camp de César". Ce lieu-dit ne

 

tire pas son nom du hasard. En effet, à cet endroit

 

se situait un village pré-celtique, bâti sur une plate

 

forme fortifiée, dont les lieutenants de César firent

 

un camp romain surplombant le confluent de la

 

Sienne et de la Soulle.

 

Le camp est devenu au fil du temps une forteresse

 

mérovingienne appelée "le château de la Roque",

 

détruit vers 1141.


La vue sur le Pont de la Roque et le coutançais y est

 

magnifique.

 

 

 

        "Camp de César" surplombant la Sienne.

 

                       Image Google Maps

 


 

L'église de Montchaton est visible depuis le Pont de la Roque et illuminée la nuit. Il s'agit de l'église

 

Saint Georges de la Roque (11ème et 15ème siècle) inscrite à l'inventaire des monuments historiques, elle

 

abrite des fonds baptismaux du 13ème et 14ème siècle, des sarcophages mérovingiens du 6ème et 7ème

 

siècle ainsi qu' un haut relief polychromique du 15ème siècle, représentant Saint Georges terrassant un

 

dragon.


Le passé lointain de la commune rejaillit dans les noms des hameaux et lieux dits : village au Loup, des

 

Landes, hameaux de la Louverie, de Couraye, ferme de l'Ecalier, de la Michotière, du Vieux Manoir.


Le nom de Montchaton aurait été tiré du latin "Montem Catonem" et aurait dévié linguistiquement au fil

 

des siècles.