La pêcherie « La Maillard »



Vous pouvez la voir , à marée basse sur la plage de Hauteville-sur-Mer, à 1500 m du rivage, dresser ses

 

« palets », étirer ses longues « pannes » pour capturer les poissons qui s’aventurent sur son domaine.
 

 
Une pêcherie est un piège fixe tendu sur le sable pour attraper le poisson. Des pieux (« palets ») sont

 

plantés dans le sable tous les 60 cm environ. Les pieux ont une hauteur de 50 cm prés du rivage et de 1,40

 

à la pointe. Des branches sont tressées entre ces pieux pour constituer des haies (« pannes »). Deux haies,

 

de 300 m de long, forment un V dont la pointe est dirigée vers le large. A marée haute le piège est sous la

 

mer, à marée descendante le poisson qui se trouve à l’intérieur de la pêcherie (1 hectare et demi) est guidé

 

par le courant vers le goulet et le « bénâtre ».
 


Il ne reste que deux pêcheries en bois de ce type en Europe, "La Maillard" à Hauteville et "La Petite" à la

 

pointe d'Agon. Toutes deux établies de chaque côté de l'embouchure de la Sienne, elles ont toutes deux

 

pour propriétaires des "Hautais"; la famille Mahé, propriétaire de "La Petite" depuis trois générations, est

 

aussi originaire de Hauteville.
 
Remercions ici les familles Lepeu et Mahé qui ont su, génération après génération, préserver un élément

 

essentiel de notre patrimoine maritime. Elles ont su conserver, transmettre des techniques ancestrales, et

 

répéter sous nos yeux étonnés des gestes millénaires. Et c'est avec beaucoup de gentillesse qu'elles vous

 

communiquerons leur passion pour les pêcheries. Longue vie à "La Maillard", longue vie encore aux

 

pêcheries !

 

QUELQUES PISTES DE LECTURE (du plus simple au plus complet sur le sujet)

 

 

Les pêcheries du Cotentin et de la baie du Mont Saint Michel, Luc Chatelais 17x24cm (16p.) 2 €


Editions Gisserot-Patrimoine culturel, 2010


L'office de tourisme a édité un petit ouvrage illustré qui présente les quatre différents types de pêcheries

 

qui existent encore dans l'Ouest du Cotentin et dans la baie du Mont-Saint-Michel. Elles sont semblables

 

dans leur conception : un piège en forme de V placé sur le rivage.


Mais elles sont différentes dans le choix des matériaux utilisés pour les construire : bois ou pierres, selon

 

leur emplacement sur le rivage : bois à Hauteville, pierres à Granville. Mais elles diffèrent surtout beaucoup

 

par la conception du piège final, à la pointe de la pêcherie.

Terre de pêcheries, Cyrille BILLARD 210x210 mm (128 p).25,00 €


4 000 ans d'archéologie et d'histoire sur le littoral de la Manche

Cette plongée dans une aventure humaine et technique de plus de quatre mille ans est une invitation à

 

fouler les imposantes grèves des côtes de la Manche et à y porter un regard nouveau.

  isbn : 978-2-8151-0129-5 OREP Editions, 2012.


Ouvrage réalisé en coédition avec le Crécet de Basse-Normandie Collection : Les Carnets d'Ici


Ouvrage collectif réalisé sous la direction de Cyrille Billard   + d'info

 

Pêcheries de Normandie, Cyrille Billard, Vincent Bernard 22 x 28 x 4 cm, (717 p.) 45,00 €


Archéologie et histoire des pêcheries littorales du département de la Manche. Les résultats d'une dizaine

 

d'années de recherches sur les rivages.


Livre broché  + d'info


Éditeur    Presses universitaires de Rennes 14 novembre 2016 ISBN-10    2-7535-5004-2  

 

 

Les travailleurs de l'estran, Collectif  Du havre de Regnéville à la baie du Mont-Saint-Michel

 

240x210 mm (80 p.) 15,00 €

 

Depuis plus d'une cinquantaine d'années, les activités traditionnelles de cueillette et de pêche sur cette

 

zone connaissent en effet un déclin très important au profit de l'élevage, devenu en quelques années le

 

principal pourvoyeur d'emplois. Cette zone voit peu à peu disparaître des savoir-faire...

 


+ d'info

 

OREP Editions, Collection patrimoine et territoire, 2016  isbn : 978-2-8151-0270-4